Leucémie et Parkinson, un même traitement

Un essai clinique a permis de révéler qu’un traitement indiqué pour la prise en charge de la leucémie pourrait en effet avoir des effets bénéfiques dans le traitement de la maladie de dégénérescence neurologique, qui est la maladie de Parkinson. Les résultats de cette expérimentation ont été présentés lors d’une conférence annuelle de la Société Américaine de Neurologie à Chicago, aux Etats Unis. Cette étude a renfermé des tests cliniques ciblant 12 patients atteints de la maladie de Parkinson.

La molécule active efficace est la nommée Nitolinib fabriquée par la firme pharmaceutique Novartis et commercialisée sous l’appellation de Tasigna. Ce traitement à donné des résultats prometteurs permettant un espoir dans la prise en charge des patients atteints de cette démence. Au fait, ce médicament permet la diminution de protéines toxiques au niveau du cerveau. Les expérimentations ont été réalisées dans le centre médical de l’Université Georgetown de Washington.

Les chercheurs ont indiqué que grâce à un essai thérapeutique de prise en charge pour un patient sur un fauteuil roulant a pu remarcher après une période d’immobilisation dans un fauteuil roulant et trois autres malade ont pu reprendre des paroles normales et réacquérir leurs capacités cognitives.

Néanmoins, le Dr Pagan a révélé que cet essai clinique n’a pas été appuyé par une comparaison par un produit placebo ou d’autres thérapeutiques de cette démence, ni une comparaison analytique avec un groupe témoin. Cette molécule active a permis d’augmenter la libération d’un neurotransmetteur, la dopamine qui permet l’augmentation de connexions neuronales et par conséquent les transmissions de messages nerveux. L’arrêt de la prise de cette molécule induit une rechute et un déclin cognitif même dans le cas de l’association d’autres traitements pour soigner les signes de la démence. On estime près de 4 millions de personnes atteintes de la maladie de Parkinson dans le monde et la maladie apparait chez 300 mille nouveaux cas chaque année.

Commentaires

commentaires