Pour une formation à l’humanitaire

Dans le cadre d’une rencontre entre le ministre de la Défense, Abdelkrim Zbidi, et le médecin Humbert Boisseaux, Vice-président du comité scientifique au Conseil international de médecine militaire (CIMM), le jeudi 6 décembre 2017, il a été question d’améliorer la formation et la diffusion de la culture du droit international humanitaire en milieu militaire. C’est justement à cette fin que le Dr Boisseaux se trouve actuellement en Tunisie, puisqu’il participe au sixième cours sur le droit international humanitaire.
De son côté, cité dans un communiqué du département de la Défense, Zbidi a appelé à une meilleure diffusion de la culture du droit international humanitaire en milieu militaire et plus particulièrement dans les écoles et les académies et ce, à travers l’organisation de colloques et de conférences. Il a également salué le rôle joué par le CIMM en matière de formation et de consolidation du système de médecine militaire à travers la promotion des connaissances et des aptitudes scientifiques des cadres. Ce fut également pour lui une occasion de souligner le succès de l’expérience de l’institution militaire dans le traitement, en 2011, de la vague de réfugiés : « 1,7 millions de réfugiés ont bénéficié d’une assistance médicale et psychologique dans le cadre du respect total des droits humains », a-t-il déclaré.