Vaccin contre le Zona

Le zona est une affection dermique qui est due à une contamination virale de l’herpès zoster, la même entité virale que la varicelle. Le laboratoire américain GSK est à l’origine d’un nouveau vaccin contre le zona  qui vient de prouver son efficience et dont les résultats ont été publiés dans la revue «  New England  Journal of Medicine ». Le Dr Gilles Berrut, professeur de gériatrie au Centre Hospitalo-universitaire de Nantes a indiqué que « Ce vaccin est un réel progrès qui vise la qualité de vie, en particulier des plus âgés ». Le zona est une maladie qui entraine des douleurs vives et des lésions irritantes  au niveau de la peau. Les algies  durent  souvent quelques semaines. Dans un cinquième des cas, ces algies peuvent aller au-delà de trois mois. Le risque de contamination par cette maladie et l’apparition d’une réactivité du virus de la varicelle apparu à l’enfance, augmente avec  l’avancée de l’âge et la faiblesse des défenses immunitaires. Le zona affecte,  dans 60% des cas, des sujets âgés de 50 ans et plus. Dans 40% des cas, cette affection survient suite à un facteur de stress. Habituellement pour soulager le zona, un traitement antiviral est préconisé associé à des antalgiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour apaiser les douleurs. Parmi les complications du zona,  des séquelles neurologiques sévères (la névrite post-zostérienne, la paralysie faciale et la myélite transverse ainsi que des anomalies oculaires dans 6% à 7% des cas pouvant entraîner la cécité. Une récidive du zona se produit dans 1% des cas dans les populations à risque. Ce vaccin permet d’éviter 97% des cas chez les adultes. Par ailleurs, une étude de l’Inserm a permis de conclure qu’une vaccination  des sujets adultes qui n’ont jamais attrapé la varicelle et exposés à la maladie réduirait de 32%  les hospitalisations.