Cancer infantile et traitement

Des chercheurs en cancérologie du centre médical de l’université de Groningue (University Medical Center Groningen – UMCG) viennent de publier une étude selon laquelle les vaisseaux sanguins des personnes atteintes d’un cancer durant leur enfance vieillissent prématurément et de manière irréversible.

Ce vieillissement concerne non seulement les zones touchées par les radiations traitant le cancer, mais aussi ceux des zones extérieures. Les chercheurs ont établi un lien entre la chimiothérapie, la radiothérapie et l’endommagement des vaisseaux sanguins (par un rétrécissement de leur paroi).

Cette découverte inattendue pourrait être fondamentale en ce qu’elle réduirait les dommages irréversibles chez les survivants des cancers infantiles qui devront donc être particulièrement suivis par les équipes médicales. L’enjeu est de réduire au maximum les dommages irréversibles causés par les traitements anti-cancéreux. La protonthérapie pourrait, comparée à la radiothérapie classique, jouer un rôle majeur pour atteindre ce but.

(Source : Journal of Clinical Oncology 25 septembre 2013 www.rug.nl/news-and-events/news/archief2013/nieuwsberichten/bloedvaten-overlevers-kinderkanker-verouderen-sneller)

Pour en savoir plus, contacts : Jourik A. Gietema, Professor of Medical Oncology, UMCG, j.a.gietema@umcg.nl ν