Un cas de myélite a été annoncé par des chercheurs français de l’Inserm, de l’unité 1127, chez une jeune fille de 15 ans, en Guadeloupe.

Elle a été contaminée par le virus Zika et est atteinte d’une hémiplégie gauche, une rétention urinaire et une perte de la sensibilité. Les médecins ont relevé des taux élevés de la charge virale du virus Zika dans le sérum, les urines et le liquide céphalo-rachidien.

La jeune fille a été traitée par un methylprednisolone. A bout de sept jours, son cas s’est amélioré. Pour les scientifiques français, l’atteinte neurologique de la patiente renforce l’existence de séquelles neurologiques lors de l’infection par le virus Zika. La myélite aigue est une pathologie inflammatoire qui affecte la moelle épinière et se manifeste par des troubles de sensibilité motrice et sensitive.

Commentaires

commentaires